19 avril 2016

19/04/2016

            BARRAGE du MONT CENIS

    Soleil radieux

 

Vidange décennale du barrage du Mont Cenis :
Barrage de 120 mètres de haut qui doit être vidangé tous les 10 ans pour contrôle:
ça vaut bien une petite visite !

 

Une sortie pour découvrir la vidange du barrage du Mont Cenis était programmée le 6 avril, pas de chance il n’y avait plus de place pour notre groupe.
Pas grave nous irons le 18 avril, mais le 18 la météo n’était pas du tout sympathique  Comme nous ne nous décourageons jamais, c’est ce mardi 19 que nous décidons d’effectuer la sortie.

Cette fois le ciel est merveilleusement bleu et ce sont 18 personnes qui sont parties direction la Maurienne.
Un petit arrêt à la maison penchée de Modane pour la pause café et tester son équilibre ….
En effet cet ancien blockhaus de défense de l’entrée du tunnel ferroviaire du Mont-Cenis déjoue les lois de l’équilibre en étant incliné selon deux angles.
Nous continuons notre route jusqu’à Lanslebourg pour emprunter le télésiège de la Ramasse qui nous emmènera de 1400 m à 2040 m d’altitude.
Jusqu’ici le timing prévu était tenu mais l’office du tourisme n’ayant plus de tickets nous avons du patienter une bonne demie heure.
Munis enfin des précieux sésames nous nous installons sur le télésiège 6 places pour parcourir les 2324 m qui nous séparent du sommet.
La plupart d’entre nous très détendus apprécient la montée et la magnifique vue sur les sommets enneigés mais certain(e)s un peu moins rassuré(e)s parcourent la distance les yeux fermés en broyant la main du voisin …. Merci Patrick !
Arrivés au sommet, c’est sous un ciel entièrement bleu que nous parcourons tranquillement dans la neige les 4 km qui nous séparent du lac du Mont Cenis.
Le barrage asséché laisse apparaitre un petit lac et surtout un paysage lunaire au sol recouvert par les sédiments.
Nous nous installons pour un pique nique dans cet endroit de rêve juste troublé par le sifflement des marmottes qui se réveillent. Quelques crocus et autres petites fleurs de printemps attirent l’attention de nos botanistes.
Le soleil est bien présent, il fait bon même à plus de 2000m, une sieste pourrait être sympathique mais nous décidons de rejoindre le télésiège.
Le retour est un petit plus physique, le soleil a rendu la neige plus molle mais les efforts sont largement récompensés par le paysage qui s’offre à nous.
La descente en télésiège est encore plus impressionnante que la montée (enfin pour certain(e)s).
Notre Jeannine a eu beaucoup de succès auprès du perchiste qui s’est précipité pour l’accueillir les bras ouverts !
Nous reprenons cette belle route de Haute Maurienne pour revenir à Modane et plus précisément dans un local du CNRS (LSM) qui nous permet de comprendre (un peu) le fonctionnement du laboratoire souterrain créé au début des années 1980 et qui se trouve sous 1700 m de roches à l’intérieur du tunnel du Fréjus pour être à l’abri des rayons cosmiques.

Dans les coffres des voitures, gâteaux et café attendent sagement l’heure du gouter.
Il est déjà 17h mais Isabelle a promis de nous faire découvrir un écrin dans la montagne pour prendre ce gouter, alors nous suivons sa voiture.
Au dessus de St Michel de Maurienne nous prenons la direction de Beaune, puis de la Planchette commune de St Martin de la Porte.
Le hameau est désert en cette saison et les maisons fermées mais l’endroit est accueillant, tout à côté du ruisseau des tables et bancs nous invitent à partager gâteaux, tartes, café et thé. Merci Isabelle de nous avoir fait découvrir ce superbe lieu.

La journée est bien avancée, il nous faut penser à rentrer avec dans la tête les images de tous ces paysages rencontrés aujourd’hui.
Au-delà des visites, des découvertes de paysages fantastiques, la bonne humeur et l’entente entre tous les participants ont fait de cette journée un moment fort d’amitié.