Marché de Noël Avignon 2012 - Diaporama Kizoa by JPS


1er et 2 décembre 2012


Le jour n’est pas encore levé qu’une voiture fait le tour de Sainte Hélène.
Elle se remplit petit à petit de voyageurs à destination du sud.
Elle est même bien remplie : on dirait presque une chaussure du 40 dans laquelle cherche à se glisser une pointure du 44.
Les bagages sont donc réduits au strict minimum.
Mais, immense avantage : il n’y aura pas besoin de chauffage et, si elle n’était pas obligatoire, la ceinture de sécurité serait superflue tant les volumes sont bien remplis !!!
C’est seulement avant Grenoble que nous rejoignons l’autoroute, non sans avoir désobéi à moultes reprises à la dame qui se cache dans le GPS.
Valence passé, direction le sud, le soleil…. et le vent du nord.
Nous nous arrêtons sur une aire d’autoroute pour déguster gâteau au chocolat et boissons chaudes préparés par Ginette.
Mais l’arrêt sera de courte durée car le vent froid s’est invité.
Direction Carpentras où le ciel est bien dégagé. Nous apercevons le Mont Ventoux qui a caché sa calvitie sous une capuche de neige du plus bel effet.
Nous faisons halte comme prévu à la confiserie du Mont Ventoux, pour assister à la confection des célèbres berlingots.
Les explications et démonstrations sont très intéressantes et l’origine des traits blancs dans les berlingots, de même que leur forme, n’ont plus de secrets pour nous.
La visite se termine par la boutique où chacun fait ses petites emplettes gourmandes. Malheureusement, il n’y a plus de berlingots à la menthe (le parfum originel).
Nous reprenons la voiture pour rejoindre le supermarché où nous déjeunons.
Direction Avignon, le but de notre voyage.
Après s’être garés au pied des remparts qui ceignent la ville, nous gagnons la place du Palais des Papes, baignée de lumière et de vent.
Le petit train nous attend pour une visite touristique de la vieille ville. Visite très intéressante mais très secouée : ce n’est pas le TGV, mais plutôt ces vieux tortillards d’antan, haletants sur des voies ferrées antiques et bosselées.
Nous gagnons ensuite le marché de Noël sur la place de l’horloge, fait de ces traditionnels petits chalets. La particularité de celui-ci est la présence de nombreux santonniers.
Après avoir fait chauffer les cartes bleues, nous pénétrons dans le hall de l’hôtel de ville où est exposée une immense et magnifique crèche rappelant les paysages provençaux.
Nous rejoignons notre hôtel où nous nous installons confortablement.
Le soir venu, nous gagnons le restaurant en déambulant au milieu des camelots qui rangent leur étal de la foire de la St André.
Excellent repas, servi avec rapidité. Le personnel est aux petits soins, voire un peu trop.
Nous sortons ensuite pour une petite promenade nocturne en direction de la place de l’Horloge où les chalets se sont refermés, mais où les illuminations brillent de mille feux.
Puis, c’est le retour à l’hôtel pour un repos bien mérité.

Dimanche…
Après un copieux petit-déjeuner, la voiture nous attend au pied de l’hôtel et nous conduit ensuite à quelques centaines de mètres du Pont St Bénezet : le Pont d’Avignon.
Le soleil est là et le vent est tombé.
La visite du pont se révèle très intéressante, tant par l’architecture elle-même que par les explications fournies par l’audio-guide.
Nous rejoignons ensuite la place de l’horloge pour les dernières emplettes avant de se restaurer dans une sympathique brasserie.
L’après-midi est consacré ensuite à la visite du Palais des Papes, témoin de la magnificence d’autrefois.
4 heures : les plus gourmands s’offrent une gaufre parfois gonflée de Chantilly, tandis que Danièle est toujours à la recherche de piles pour son appareil photo qui clignote….
Et c’est le retour vers nos terres savoyardes, tandis que la nuit fait son apparition.
Un dernier arrêt sur l’autoroute, avant de trouver la neige qui est tombée sur notre belle province.
Les derniers kilomètres se révèlent délicats, car la température a bien chuté et le sol est parfois glissant.
Mais nous arrivons à bon port et la voiture se vide petit à petit de ses passagers, heureux de ce week-end agréable.