LE CHÂTEAU DU CARRE

Au Chef Lieu, près de l''Eglise se trouve une vaste maison bourgeoise appelée « LE CHÂTEAU », construite en 1629 par noble Etienne BRUNET. (Certains documents l’attribuent à De Roberty, mais d’après les dates il est plus probable qu’elle fut construite par Etienne Brunet)

Ce château fut donné à sa fille  Françoise qui épousa Pierre DE ROBERTY le 4 Novembre 1619. (voir le chapitre « Les seigneurs de Sainte Hélène du Lac »)


En 1779, leur petit  fils,  François Auguste DE ROBERTY, baron de Sainte Hélène du lac, épousa Melle Thérèse de GERBAIX DE SONNAZ. C'est par cette alliance que la famille DE GERBAIX DE SONNAZ devint par la suite propriétaire du CHÂTEAU  et du domaine y attenant.

En 1794, pendant le règne de la terreur en France, le Baron fut obligé, comme la plupart des familles nobles de Savoie de prendre la route de l'exil. Il se réfugia à Turin avec sa famille. Par suite d'un décret de la Convention tous ses biens furent confisqués et déclarés propriété de l'état.

A son retour, après la terreur, le baron DE ROBERTY est rentré en possession de ses biens de Ste Hélène dans le courant de l'année 1808.  il vint habiter, avec sa famille au chef lieu dans « LE CHÂTEAU » en attendant de reprendre possession de son domaine de « LA CHATELLE » endommagé pendant la révolution.

A sa mort en 1810, ses filles héritent et se partagent l'ensemble des domaines des DE ROBERTY.

LOUISE a épousé le Comte MARTIN MONTU, qui à la mort de sa femme disperse en petits lots les 24 hectares dont il hérite, et vend à son beau frère de SONNAZ « LE CHÂTEAU DU CARRE ».

CELINE DE ROBERTY avait épousé en première noce le Baron GRAFFION propriétaire du château de Chamoux.

En 1824, Céline devenu veuve et sans enfant se remarie avec Hippolyte  Général Comte de Sonnaz qui deviendra à son tour propriétaire du château de Chamoux.

Celine meurt à Turin en 1831 toujours sans enfant.Hippolyte De Gerbaix de Sonnaz
Le Comte Hippolyte de GERBAIX de SONNAZ devient en outre propriétaire des biens de sa défunte femme à Sainte Hélène du Lac. Malgré les obligations de sa fonction militaire, il a un réel souci de la gestion des biens laissés par son épouse et en particulier ceux de Sainte Hélène du Lac. Là, il remembre, agrandit puis vend en 1855 à Etienne REY , secrétaire et gros propriétaire à la fois, des terres et le château du
Carre pour la somme de 49 000F afin d’arrondir son domaine de Chamoux.

A la mort de Madame Etienne REY en 1892 , Monsieur Philibert FALCOZ, son petit neveu, devient héritier des deux tiers de cette propriété ainsi que du château.

En 1895 il vendit la propriété à des marchands de domaines qui la morcelèrent.

Les terres et les rustiques furent acquis par divers habitants de Sainte Hélène du Lac et le château vendu à Monsieur Etienne BERTHET.

Mme Etienne BERTHET était la nièce du chanoine Louis BERTHET née à Ste Hélène du Lac le 24 Novembre 1824. Pendant 20 ans il fut supérieur du collège de Pont de Beauvoisin puis il fut nommé supérieur du Grand Séminaire de Chambéry en 1881, où il resta 16 ans. Il est mort le 31 juillet 1909 à Chambéry.

Sources :  Ste Hélène du Lac Phlibert Falcoz
Archives Curé Gardet
Armorial de Savoie de Foras
La combe de Savoie autrefois Maurice Messiez